Patrick Levy-Waitz, président de l’association France Tiers-Lieux, a remis le 27 août 2021 au Premier ministre, Jean Castex, le rapport « Nos territoires en action : dans les Tiers-Lieux se fabrique notre avenir ! ». Ce rapport met en évidence l’ampleur du phénomène des tiers-lieux et la forte croissance du nombre de tiers-lieux partout sur le territoire.

Les tiers-lieux ont dépassé le stade du phénomène émergent

Espaces de coworking, fablabs, friches culturelles … alors qu’ils étaient 1800 en 2018, les tiers-lieux sont désormais 2500 (ouverts et en projet), dont 52% en dehors des métropoles. Leur nombre devrait atteindre plus de 3500 en 2022. Ces lieux, ouverts à tous, accueillent un public de plus en plus large et notamment des jeunes et des familles qui quittent progressivement les métropoles pour les zones rurales ou péri-urbaines.

En 2019, 2,2 millions de personnes y ont réalisé des projets ou y travaillent ; 4 millions de Français y ont assisté à un événement culturel. Au quotidien, ils accueillent près de 150 000 travailleurs. C’est un mouvement sociétal qui nous invite à repenser les  politiques d’aménagement du territoire pour les mettre en phase avec les aspirations de la société.

Le rapport de France Tiers-Lieux propose plus de 50 portraits de tiers-lieux et des analyses détaillées des tendances dans les grandes thématiques suivantes : travail, emploi-formation, numérique, fabrication locale, écologie, alimentation durable, apprentissage par le faire, recherche , culture, lien social.

> Découvrez l’intégralité du dossier et la synthèse sur le site de France Tiers-Lieux

L’Etat réaffirme son soutien aux tiers-lieux

Dans le cadre de la remise du rapport, l’État a réaffirmé son engagement auprès des tiers-lieux et poursuit son soutien avec 5 mesures fortes permettant :

  • Le développement de 100 Manufactures de Proximité dans les territoires : tiers-lieux de production, elles offrent un espace de travail et un parc machine partagés pour permettre aux artisans, TPE, PME et entrepreneurs du faire de développer leur activité économique tout en mutualisant moyens et compétences
  • Le déploiement de la formation professionnelle dans les tiers-lieux : 50 millions permettront aux tiers-lieux d’accueillir et encadrer des stagiaires et apprenants, développer leur offre de formation à distance, participer à la création et diffusion de méthodes d’apprentissage innovantes
  • La mise en œuvre de 3000 missions de Services Civiques dans les tiers-lieux : elles permettront aux jeunes de participer aux activités d’intérêt général des tiers-lieux comme la médiation numérique, l’animation de repair’cafés, de jardins partagés ou d’atelier de sensibilisation à l’alimentation durable
  • La mise à disposition de Conseillers numériques France Service : un des 4000 Conseillers numériques France Service déployés sur le terrain par l’État pourra organiser des ateliers dans les tiers-lieux pour accompagner les Français dans la prise en main d’outils numériques utiles à leur quotidien
  • Le renforcement du maillage national et territorial du réseau de tiers-lieux : l’État finance en amorçage la structuration des réseaux régionaux de tiers-lieux, ainsi que France Tiers-Lieux pour l’animation nationale. Il réaffirme sa volonté de faire de la coopération avec la filière une des priorités pour développer l’ingénierie et l’accompagnement indispensable à la pérennité des projets

> Retrouvez le dossier de presse avec le détail des annonces sur le site de France Tiers-Lieux

X